lundi 2 mars 2009

Preity Zinta, les plus jolies fossettes de Bollywood






Avec l'aimable et amicale autorisation de Jordan White :

Le nom de Preity Zinta est aujourd'hui associé à celui de Veer-Zaara, mais avant d'en arriver à ce succès populaire, la jeune actrice indienne aura eu un parcours atypique.
Preity est née le 31 janvier 1975 à Simla. Très jeune, à l'âge de treize ans sa vie est marquée par le deuil quand son père meurt dans un accident de voiture qui implique aussi sa maman, qui sera gravement blessée et restera alitée pendant deux ans.
Après des études de psychologie criminelle, elle s'engage dans les voies de la publicité en faisant la promo de savons. Shekhar Kapoor à l'affût des visages de nouvelles venues a le coup de foudre pour cette indienne à "l'occidentale" à la peau blanche et aux fossettes irresistibles qui deviendront une griffe toute personnelle.
Elle doit tourner un film qui ne se fera jamais et rencontre le réalisateur Mani Ratnam, surdoué du ciné indien, originaire du Sud, qui la promeut second rôle de son acclamé Dil Se (pour l'anecdote le premier film hindi que j'ai découvert en DVD, Raja Hindustani étant le premier que j'ai vu tout court en 1999 cette fois-ci à la télé sur Canal+), où elle interprète Preeti Nair, femme amoureuse de Shah Rukh Khan qui campe un journaliste dépassé par les évènements tragiques se déroulant au Kashmir et épris d'une terroriste déterminée jouée par la grande Manisha Koirala, d'origine tibétaine.
Le premier film dans lequel elle a tourné Kya Kehna ne sortira qu'après Dil Se en 2000. Dans Kya Kehna dont je n'ai vu que quelques scènes grâce à un des best-of de l'actrice on la découvre hésitante dans sa diction, pas très à l'aise face à la caméra.
Dans Dil Se elle était déjà plus mûre au niveau du jeu.
Le film de Ratnam lui ouvre les portes de Bollywood qui est alors en pleine Kajolmania. Elle tourne dans Soldier avec Bobby Deol qui est un triomphe au box-office. Le film est signé des futurs réalisateurs de Chori Chori Chupke Chupke. Elle enchaîne avec Premante Idera tourné par un réal tamoul, puis Raja Kumarudu, films que je n'ai pas vu. Elle joue dans le second film de Tanuja Chandra, réalisatrice du très beau Zindaggi Rocks, dans lequel elle est aux côtés d'Akshay Kumar, l'acteur le moins drôle de sa génération.
En 2000, elle apparaît en danseuse et amoureuse de Hrithik Roshan, dans un film que je n'ai pas encore vu sur le Kahsmir, intitulé justement Mission Kashmir. Elle reste en dehors de l'écran très amie avec Hrithik, de même qu'avec Shah Rukh Khan.
2000 ou l'année du minable Har Dil Jyo Pyaar Karega, où elle est la potiche de Salman Khan et où elle se débat pour exister un tant soit peu à l'écran dans un océan de médiocrité et de sales blagues. Rani Mukherjee semble tout aussi paumée qu'elle. Le film démarre une longue suite de comédies toutes plus médiocres les unes que les autres, dont le pendant le plus récent reste No Entry.

Elle accède à un véritable statut de vedette alors que Rani gravit aussi tous les échelons de la célébrité avec Chori Chori Chupke Chupke en 2001 où elle joue une mère porteuse, qui porte secours à une Rani ayant fait une fausse couche. Le dernier bon grand rôle de Salman Khan.

Mais c'est plus encore avec Dil Chahta Hai, où elle est entourée d'Aamir Khan, Saïf Ali Khan et Sonali Kulkarni, que son aura prend une autre dimension. Le film, portrait d'une génération qui veut bouger remporte tous les suffrages, autant publics que critiques.

Elle signe pour quelques films sans intérêt, jusqu'à l'année 2003 et deux films totalement différents. Koi Mil Gaya, désigné comme le premier film hindi de SF, ovni burlesque, d'un ton bon enfant qui gagne le film fare award du meilleur film, et où elle tombe raide dingue d'un simplet d'esprit touché par la force d'un extra-terrestre en pyjama bleu chantant "Jadoo". Surréaliste, le film laisse bouche bée par ses partis pris.
En parallèle, elle trouve son deuxième plus beau rôle grâce à Nikhil Advani qui lui offre le rôle principal du superbe New York Masala, où elle a à nouveau Shah Rukh Khan comme partenaire ainsi que Saïf Ali Khan, valeur masculine montante. Le trio fonctionne à merveille, dans cette comédie rafraîchissante, évoquant aussi en filigrane le spectre de la mort. Elle gagne un Film Fare de la meilleure actrice, amplement mérité.
Naina reste le personnage auquel il est le plus facile de s'identifier aujourd'hui hormis le Chopra quand on parle de Preity Zinta.
Mais la consécration reste encore à venir.
Entre temps, l'actrice tient une rubrique pour la BBC. Et entretient sa passion pour la série Les Simpsons.
En 2004 elle accepte Lakshya où elle joue une journaliste qui tombe amoureuse d'un militaire incarné par Hrithik Roshan et apparaît pour la première fois les cheveux courts.

Yash Chopra, plus grand producteur indien et auteur de quelques uns des plus gros succès des années 70-90 revient à la réalisation après sept ans d'absence et son Dil To Pagal Hai. Il veut une actrice qui ait du tempérament tout en étant capable d'interpréter la fragilité. Il trouve en Preity sa Muse. Elle sera parfaite.
Veer-Zaara sort en 2004 et pendant un temps elle éclipse toutes ses rivales déclarées ou tues.
Elle est Zaara. Shah Rukh lui donne la réplique en Veer, pilote de chasse de l'armée indienne, rôle qui a dû avoir des répercussions en elle, son père ayant occupé la fonction d'officier de l'armée, ainsi qu'un de ses frères. Magistrale, Preity y montre toutes les facettes de son talent.

En 2006 elle nous a fait l'honneur de venir à Paris pour rencontrer ses fans nombreux, et présenter en avant-première au Grand Rex le film. Intense émotion. L'actrice y était rayonnante comme jamais, disponible et souriante. Le rêve devenait réalité.
Depuis elle a joué dans des rôles moins importants comme ceux de Salaam Namaste ou Khabhi Alvida Na Kehna, echec artistique cuisant.

Elle est revenue en 2008 dans le film Jhoom Barabar Jhoom du réal de Bunty aur Babli. De bien beaux moments en perspective.

3 commentaires:

  1. Je n'ai vu que ses bons films et effectivement elle est fabuleuse en Naina ou en ZARA, mais aussi comme la femme de Sha Rukh trompée .

    RépondreSupprimer
  2. j aime beaucoup prity zinta elle trés sérieuse et fabuleuse dans son travaille et aussi elle est charmente et belle
    I LOVE YOU PRITY <3 <3 <3

    RépondreSupprimer