samedi 21 novembre 2009

Aliki Vougiouklaki, insouciante BB grecque









Piquante et sexy, blonde au regard coquin, la mignonne Aliki Vougiouklaki fut un peu l’équivalent de Brigitte Bardot en Grèce à une époque où le cinéma de ce pays connaissait son apogée et également une fugace ouverture sur l’étranger. Si le public français n’a jamais vraiment accroché (seuls quelques films de la vedette sont sortis en France à la sauvette pendant la vogue du sirtaki), la jolie pin up a recueilli un succès certain en Espagne et encore plus en Turquie et en Israel. Malgré son décès elle conserve encore une certaine aura en Grèce, et la biographie rédigée par son fils et le téléfilm qui en fut tiré très récemment ont fait couler beaucoup d’encre. Bien plus que ses talents réels de comédienne (pas toujours reconnus à leur juste valeur) et de chanteuse (plus contestables), c’est son image d’une impudente et éclatante jeunesse qui ont fait sa gloire.
Née en 1933, Aliki a connu bien des drames dans son enfance. Après avoir réchappé de peu à une pneumonie alors qu’elle était un nourrisson, elle perd son père assassiné par les nazis pendant l’occupation allemande. Fascinée par Garbo et Mary Pickford, la fillette prend goût pour le théâtre lors des fêtes scolaires. A 19 ans, elle remporte le concours d’entrée de l’école nationale d’art dramatique où elle fait son apprentissage en jouant dans des pièces de Molière. Travailleuse et ultra professionnelle, on raconte qu’il ne lui a fallu que 3 jours pour apprendre les dialogues de Roméo et Juliette et remplacer une collègue malade. Avec une tel bagage, on aurait pu s’attendre à une carrière de comédienne classique , mais le cinéma va changer sa trajectoire. Après un premier film en 1954 (la souris, une adaptation de Pygmalion), l’actrice gagne du galon en quelques années dans une série de comédies faciles produites par la firme Finos où elle incarne de jeunes filles effrontées comme dans Aliki au collège (1960) où elle campe avec aplomb une collégienne amoureuse de son professeur. Parallèlement, elle triomphe sur scène dans la version grecque de l’opérette my fair lady (1958). En 1960, Aliki remporte le premier prix d’interprétation du festival de Salonique (pour la Mantalena, son premier très grand succès où elle entonne quelques jolies mélodies d’Hadjidakis , compositeur très réputé , qui fera beaucoup pour l’essor de la musique grecque dans le monde entier).
Mais plus que la reconnaissance des critiques, Aliki savoure la ferveur du public populaire qui l’acclame avec ardeur. Son personnage de fille du peuple, simple mais très sexy fait l’unanimité d’Athènes à Corfou. Le prince héritier Constantin II est également sous le charme, et les journaux évoquent une possible liaison. La raison d’Etat étant la plus forte et la vie n‘étant pas toujours un conte de fée , le prince n’épousera pas la BB grecque mais Anne-Marie du Danemark, fille du roi Frédérick IX. Aliki peut toujours se consoler avec ses succès cinématographiques. La fille de l’amiral (à ne pas confondre avec le musical hollywoodien de Roy Rowland) sorti en 1961 bât tous les records d’entrée en Grèce (590 000 entrées, un chiffre inouï pour l‘époque), et près de 50 ans plus tard demeure le troisième plus gros succès de l’histoire du cinéma grec!
Il s’agit comme la plupart de ses films d’une comédie musicale un peu simplette (pour rejoindre son fiancé engagé dans la marine, une jolie blonde se déguise en moussaillon ) agrémentée d’airs folkloriques entraînants. La voix d’Aliki n’a rien d’extraordinaire, mais se laisse écouter, et son charme juvénile à mi chemin entre Sandra Dee et Sophie Daumier fait mouche. Si la vedette grecque fait sensation au festival d’Édimbourg, les tentatives des producteurs pour l’imposer au public anglais échouent . Aliki my love (1963), son premier film anglais , réalisé par Rudolph Maté, pour lequel elle a collaboré au scénario et qui la présente sous un jour encore plus sensuel, est un gros flop (en raison notamment des grosses difficultés de la comédienne avec la langue anglaise).
En dansant le sirtaki (1966) vise également un public international, sous le charme des rythmes hellènes depuis le succès du film Zorba le grec. En épouse jalouse d’un peintre en bâtiment, l’artiste tente de faire mûrir son personnage d’éternelle adolescente mais sans grand succès si l’on en juge par les résultats du film aussi bien en Grèce qu’à l’étranger. Elle y donne une fois de plus la réplique de Dimitris Papamichael, qui deviendra également son mari dans la réalité pour la plus grande joie de ses fans (ils auront un fils en 1969). Elle le retrouve dans Notre amour, adaptation bien peu convaincante d’une étoile est née à la mode grecque. Si le petit film parait presque ridicule à coté des chefs d’œuvre hollywoodiens, Aliki y révèle un vrai talent dramatique et une forte capacité d’émotion.
Soucieuse de rétablir une carrière un peu déclinante, la comédienne n’hésite pas à reprendre ses rôles d’adolescentes effrontées dont elle n’a plus l’âge. C’est pourtant un film de guerre et une composition dramatique qui vont rétablir son statut d’étoile nationale : Lieutenant Natacha (1972). Elle y incarne avec talent une veuve qui rentre dans la résistance. Capturée et torturée par les nazis, elle devient amnésique et perd l’usage de la parole . C’est un triomphe encore plus grand que la fille de l’amiral. Le film reste à ce jour le plus gros succès du cinéma en Grèce. On la retrouve ensuite dans un remake de Johnny Belinda qui avait valu jadis à un oscar à Jane Wyman. Encore un rôle difficile (de sourde muette victime d’un viol) dont elle se tire remarquablement.
Après son divorce avec Dimitris Papamichael le déclin du cinéma grec, Aliki va essentiellement poursuivre sa carrière sur scène dans des opérettes comme la mélodie du bonheur ou Cabaret, avec beaucoup de bonheur. De passage à Athènes, Laurence Olivier subjugué par son interprétation du musical Évita déclaré qu’il n’avait jamais vu une meilleure incarnation du personnage. On peut lui faire confiance !
Décédée à l’âge de 63 ans d’un cancer au pancréas, celle qui avait si bien incarné l’insouciance et la jeunesse eut droit à des funérailles nationale. Elle continue de déchaîner les passions dans son pays si l’on en juge par les réactions lors de la sortie de la biographie que son fils lui a consacré ou du téléfilm qui en fut tiré, jugé indigne de sa personne.
Pour les cinéphiles qui souhaiteraient la découvrir, rappelons que la firme Finos ressort son catalogue sous forme de coffrets, avec des sous-titres anglais.


9 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Où peut on trouver les coffret de la firme finos de Aliki vouyouklaki ?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour!
    Voici un lien vers une société qui propose une vingtaine de coffrets de DVD dont beaucoup comportent des films d'Aliki, avec sous titres anglais optionnels.
    j'ai déhà passé des commandes et ai reçu la marchandise de Grèce sans pbs.
    http://www.victorymedia.org/viewshopproduct.aspx?LangId=2&id=394929

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup, pour ce lien, je vais faire un tour.

    RépondreSupprimer
  5. les films d'Aliki sont constamment rediffusé par les chaînes de télévisions grecque car encore aujourd'hui ils font recette et une énorme audience auprès du public de tous âges confondus.
    Les magazines grecques offrent aussi constamment en bonus gratuit à l'achat, des dvd de ses films..ils est donc facile de se refaire toute la collection à moindre prix..Mais attention pour la plupart il ne sont pas doublé en anglais et jamais en français!

    ALiki reste à ce jour la plus grande star de son pays et la plus populaire! rare sont ceux qui ne l'aiment pas..elle à marquer l'époque plus que tout autre vedette internationale en Grèce et son visage et sa fraîcheur de son jeux d'actrice sont associé à jamais à l'époque doré de la grèce insouciante remplie de fraîcheur de joie et d'une douce nostalgie..Aliki était une actrice avec un talent reconnu et très large au delà du registre de la comédie ou elle excellait, elle s'est confirmé aussi dans des rôles dramatique voir même classique en interpretant sur la scène antique du théâtre d'épidaure de l'acropole d'Athenes la célèbre pièce "Electre"! et même si une certaine presse littéraire s'est donné à coeur joie pour essayer de descendre en flêche la star du cinéma qui avait osé toucher le sacré saint des dieux de l'histoire antique et investir des lieux de légende. Tous on finit par reconnaître son énorme talent. Aliki à battu les records sur d'autres registres également comme celui de l'industrie du disque: Elle avait pas la voix de la callas certe! , mais sa voix teinté comme disent les grecs "de miel et de sucre"fesait mouche sur des chansons écrites spécialement pour elle par les plus grands compositeurs de son temps. Son ton de voix juste et mélodieux s'accordait parfaitement sur des airs joyeux ou des chansons plus mélancolique qui sont resté dans l'histoire de la chaonson grecque et reprise par les plus grands chanteurs de tout temps. Aliki fût aussi la première chanteuse-star à recevoir le premier disque d'or en Grèce dans les années 50 pour sa célèbre chanson au rythme cha-cha "niaou vre gatoula" ("miaou petit chat") tiré d'un de ses films à énorme succès.
    Le théâtre à été pour elle sa deuxième vie lorsque le cinéma grec à perdu son aura au début des années 70. elle fût couronné de plusieurs succès dans des pièces qui restèrent à l'affiche pendant des années, et en parfaite femme d'affaire elle acquérit très vite son propre théâtre à son propre nom "théatre Aliki"en plein centre d'Athènes dans lesquelle toutes ces pièces et nombreuse comédie musicale ont fait salles comble jusqu'à ce que la mort vienne interrompre ce succès qui la suivait depuis 40ans..Aliki étais la seule actrice qui passer 60ans pouvait encore jouer les jeunes première grâce à une jeunesse et une beauté qui semblait intacte et inaltérer par le temps..beaucoup d'encre à couler également à ce propos autour de sa personne pour savoir comment elle fesait pour conserver une apparence aussi juvénile alors qu'encore actuellement aucune star atteint cet âge ne peut se targuer de paraître aussi belle sans aucun effet figé de lifting ou trace de bistouri..le secret fût emporté avec elle quand elle s'est éteinte suite à son cancers du pancréas dont les mauvaises langues diront qu'il à été provoqué par des injections d'embrion cellulaire qu'elle se fesait pour conserver cette perfection incroyable.
    "la mélodie du bonheur" fût son chant du signe.

    RépondreSupprimer
  6. les films d'Aliki sont constamment rediffusé par les chaînes de télévisions grecque car encore aujourd'hui ils font recette et une énorme audience auprès du public de tous âges confondus.
    Les magazines grecques offrent aussi constamment en bonus gratuit à l'achat, des dvd de ses films..ils est donc facile de se refaire toute la collection à moindre prix..Mais attention pour la plupart il ne sont pas doublé en anglais et jamais en français!

    ALiki reste à ce jour la plus grande star de son pays et la plus populaire! rare sont ceux qui ne l'aiment pas..elle à marquer l'époque plus que tout autre vedette internationale en Grèce et son visage et sa fraîcheur de son jeux d'actrice sont associé à jamais à l'époque doré de la grèce insouciante remplie de fraîcheur de joie et d'une douce nostalgie..Aliki était une actrice avec un talent reconnu et très large au delà du registre de la comédie ou elle excellait, elle s'est confirmé aussi dans des rôles dramatique voir même classique en interpretant sur la scène antique du théâtre d'épidaure de l'acropole d'Athenes la célèbre pièce "Electre"! et même si une certaine presse littéraire s'est donné à coeur joie pour essayer de descendre en flêche la star du cinéma qui avait osé toucher le sacré saint des dieux de l'histoire antique et investir des lieux de légende. Tous on finit par reconnaître son énorme talent. Aliki à battu les records sur d'autres registres également comme celui de l'industrie du disque: Elle avait pas la voix de la callas certe! , mais sa voix teinté comme disent les grecs "de miel et de sucre"fesait mouche sur des chansons écrites spécialement pour elle par les plus grands compositeurs de son temps. Son ton de voix juste et mélodieux s'accordait parfaitement sur des airs joyeux ou des chansons plus mélancolique qui sont resté dans l'histoire de la chaonson grecque et reprise par les plus grands chanteurs de tout temps. Aliki fût aussi la première chanteuse-star à recevoir le premier disque d'or en Grèce dans les années 50 pour sa célèbre chanson au rythme cha-cha "niaou vre gatoula" ("miaou petit chat") tiré d'un de ses films à énorme succès.
    Le théâtre à été pour elle sa deuxième vie lorsque le cinéma grec à perdu son aura au début des années 70. elle fût couronné de plusieurs succès dans des pièces qui restèrent à l'affiche pendant des années, et en parfaite femme d'affaire elle acquérit très vite son propre théâtre à son propre nom "théatre Aliki"en plein centre d'Athènes dans lesquelle toutes ces pièces et nombreuse comédie musicale ont fait salles comble jusqu'à ce que la mort vienne interrompre ce succès qui la suivait depuis 40ans..Aliki étais la seule actrice qui passer 60ans pouvait encore jouer les jeunes première grâce à une jeunesse et une beauté qui semblait intacte et inaltérer par le temps..beaucoup d'encre à couler également à ce propos autour de sa personne pour savoir comment elle fesait pour conserver une apparence aussi juvénile paraître aussi belle, jeune sans aucun effet figé de lifting ou trace de bistouri..le secret fût emporté avec elle quand elle s'est éteinte suite à son cancers du pancréas
    "la mélodie du bonheur" qu'elle avait reprise avec succès et à travers une tournée dans toute la Grèce, l'Australie et les Etats unis fût son chant du signe et même temps la plus belle fin pour une étoile qui a incarner durant si longtemps la joie de vivre de son pays et rester à jamais dans la mémoire collective.

    RépondreSupprimer
  7. Très bonne remarque mais où est ce possible de ce procurer ces fameux magasines ou sont fournie les bonus DVD avec Aliki comme moi par exemple qui réside en france ? merci d'avance

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    Jusque à ce jour je n' ai jamais vu "Aliki Vougiouklaki" dans un film MAIS ça ne fait rien... j' attends.
    Certes, je pourrais aller sur YOUTUBE ou autres mais je préfère attendre une diffusion sur une des TV en BELGIQUE (pour voir un film complet)

    BRAVO pour votre site tout à fait original & intéressant.

    Signé : PapyLuc (from BELGIUM/Liège (Luik-Lüttich

    PS : Voir sur PICASA

    https://picasaweb.google.com/101977351562920815601/A#5568311607793881282

    RépondreSupprimer
  9. Par ailleurs, pour vous remercier (même si je ne cite pas "Aliki Vougiouklaki") je signale quand même votre site (4) içi car je l' estime vraiment interressant :

    1. Here's where you'll find very high quality images of famous screen stars, mostly from the 1940's and earlier : Home

    2. Les séductrices du cinéma italien - Google Livres

    3. NNDB: Tracking the entire world

    4. movie-musical-world

    BYE.

    RépondreSupprimer